La Russie veut se doter de son propre lanceur spatial à usages multiples

Le constructeur de fusées russes met actuellement au point des lanceurs spatiaux à usages multiples qui prévoient l’utilisation de différents systèmes d’atterrissage pour le premier étage des fusées.

Le centre spatial Khrounitchev (constructeur des fusées Proton et Angara) présentera dans un mois à l’agence Roskosmos son propre projet d’un lanceur à usages multiples, a annoncé à Sputnik le service de presse du centre.

«Actuellement, le centre Khrounitchev est en train de mettre au point des systèmes de lanceurs spatiaux aux premiers étages à usage multiple qui prévoient notamment un atterrissage vertical, un atterrissage à l’aide d’un système de parachutes et d’ailes qui équiperont l’étage réutilisable. Les résultats de ce travail doivent être soumis à Roscosmos en juillet», a indiqué un porte-parole du centre.

Auparavant, il avait été annoncé qu’en 2017, le centre Khrounitchev en commun avec le centre d’études Miassitchev et le Roskosmos avait déjà commencé à mettre au point la fusée légère à usage multiple Angara-1.2.

Ce n’est pas la première fois que les concepteurs essaient de doter l’Angara d’ailes. Les chercheurs se basent sur des recherches menées au début des années 2000 et en 2011-2013. À l’époque, les résultats de ces recherches n’avaient pas été considérés comme économiquement.

almanar

Ça va fort Russie, Oleg @OlegMKS vous salue

Cet article a été publié dans Espace, International, Politique, Russie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.